logo homepage.png

Le site

Ecoutez en audio les descriptions et l'histoire des lieux emblématiques du Manoir ici.

Le Logis

Deux magnifiques pignons de quinze mètres de haut caractérisent ce manoir gothique. Il est bâti en pierres de Caumont, dont les carrières, exploitées depuis l’époque Gallo-romaine, se situent sur la rive gauche de la Seine.

Manoir de l'Aumônerie le Logis

Au XIIIème siècle, le manoir est constitué de deux grandes pièces :

  • le logement du fermier au rez-de-chaussée

  • une pièce noble réservée aux moines au premier étage

Caractéristiques du XIIIème siècle, de superbes fenêtres à meneaux sont visibles au rez-de-chaussée et au premier étage.

 

La porte d’entrée a été percée plus tardivement, vers 1500. Avant le XVIème siècle, l’accès était très sécurisé.

 

Quelques traces de maison forte subsistent encore.

Le porche construit à côté de la porte d’entrée a été édifié à la même époque pour permettre un accès extérieur à la cave romane située sous le bâtiment.

A l’arrière du logis, une tour abritant un escalier à vis a été construite au XVIème siècle pour faciliter la montée à l’étage noble pour les moines.

Cette tour est couronnée de corbeaux de pierre soutenant une galerie qui a récemment été vitrée, et qui avait autrefois un rôle défensif.

Suite à des fouilles effectuées autour de la maison, des tuiles colorées ont été retrouvées. Ainsi, lorsque le toit a été refait dans les années 1990, il a été recouvert de tuiles vernissées dans les mêmes tons que la couverture d’époque.

Manoir de l'Aumônerie
Manoir de l'Aumônerie le Logis Tour de pierre

La Chapelle Saint-Gorgon

Manoir de l'Aumônerie Intérieur Chapelle Saint-Gorgon

Un ancien oratoire dont les fondations ont été mises à jour lors de fouilles archéologiques se trouvait à l’emplacement actuel de la chapelle.

A l’arrivée des moines dans la propriété en 1500, une chapelle consacrée à Saint-Gorgon est édifiée sur les ruines de cet oratoire.

Gorgon est un officier de l’entourage de l’empereur Dioclétien.

 

Converti au christianisme, il refuse, tout comme son compagnon Dorothée de Nicomédie d’abjurer sa Foi. Ils moururent tous les deux en martyr en 302.

Depuis le Moyen-âge jusqu’en 1950, des centaines de pèlerins de retrouvent le 9 septembre dans la chapelle. Les jeunes pour trouver l’âme sœur et avoir des enfants, et les personnes âgées y demandent la guérison de leurs rhumatismes. La messe est suivie par une foire au dindon, une fête foraine et un bal.

Couverte d’une charpente récupérée sur un bâtiment de la propriété du XIIIème siècle, elle est construite en pans de bois.

A l’intérieur, la chapelle conserve un ornement renaissance composé de fresques représentant les douze Sibylles et les douze Apôtres.  

Manoir de l'Aumônerie Intérieur Chapelle Saint-Gorgon
Manoir de l'Aumônerie Extérieur Chapelle Saint-Gorgon

Les puits

Manoir de l'Aumônerie Intérieur Chapelle Saint-Gorgon Puits

Dans les textes les plus anciens, le puits, créé au moment de la construction du logis, avait la réputation de mesurer 300 pieds de profondeur (100 mètres).

 

Il n’a retrouvé sa profondeur d’antan qu’après de conséquents travaux de curage car il s’était bouché lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le puits était bouché par plus de 30m3 de déchets divers.

 

Il est maçonné de belles pierres blanches provenant, comme celles du logis, des carrières de Caumont.

Le Chenil

Construit vers 1600 en pierre de Caumont comme le manoir et le puits, il se distingue des autres bâtiments agricoles de la propriété. 

Ce bâtiment était-il vraiment à usage de Chenil ? N’était-ce pas plutôt un poulailler ? Une hutte à porc ?

 

Nous penchons également pour un séchoir à herbes médicinales… A suivre ! 

Manoir de l'Aumônerie Chenil Crèmerie

La Longère

Manoir de l'Aumônerie Longère

La longère était, lorsque la ferme était en activité, une grange qui abritait le bétail.

 

Après de nombreux travaux extérieurs et intérieurs, La Longère est aujourd’hui un gîte. 

Elle peut accueillir 6 personnes confortablement et a un espace extérieur aménagé pour profiter d'un barbecue ou une lecture au soleil.

Le Pressoir

Manoir de l'Aumônerie Pressoir Pressor

L’étage supérieur du pressoir a été détruit entièrement par un incendie en août 2017.

 

La restauration a démarré en septembre 2020 avec le soutien de la DRAN Normandie, la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern. 

 

La restauration effectuée par des artisans normands a été terminée en juin 2022. 

Le pressoir accueille aujourd'hui des expositions, des séminaires et des évènements privés.

Le Fournil

Construit vers 1600, on retrouve à l’intérieur du fournil la trace d’un ancien four à pain.

Manoir de l'Aumônerie Four à Pain Fournil Bakery

La Charretterie

Elle servait à l’origine de garage pour les charrettes, puis a abrité dans les années 80 des fours à verre qui servaient régulièrement à des artistes.

Manoir de l'Aumônerie Charretterie Carts

Le jardin médiéval

Manoir de l'Aumônerie Jardin Médiéval - Medieval Garden
Manoir de l'Aumônerie - Jardin Médiéval - Medieval Garden

Dans les années 1970, le jardin d’origine était revenu à l’état sauvage.

Les propriétaires ont souhaité lui redonner son aspect et son usage médiéval en plantant des végétaux cultivés à l’époque, grâce à un plan correspondant aux jardins du Moyen-âge.

Une grande partie des espèces végétales connues à l’époque médiévale cohabitent ici :

  • des légumes (déjà cultivés dans les propriétés de Charlemagne en l’an 800) : fèves, mogettes, crambe, panais, livèche …

  • des herbes médicinales et aromatiques (elles permettent la confection de remèdes, onguents et tisanes) : pavot, plantain, menthe, thym, rue, aconit, …

  • des fruits : framboises, groseilles, rhubarbe…,

  • des fleurs :  la capucine, l’iris, la rose, l’œillet, …

  • et l’une des épices les plus précieuses de l’époque : le safran, qui a été rapporté des Croisades par les pèlerins.

Manoir de l'Aumônerie - Jardin Médiéval - Medieval Garden
Manoir de l'Aumônerie Jardin - Garden

Un clos de pommiers, cognassiers et poiriers forme un verger circulaire tout autour de la chapelle.

Un labyrinthe de buis peut également être observé à l’ouest du parc.

Plus de 300 variétés de fleurs, de plantes et d’arbres ont été plantés dans le jardin médiéval et dans le parc de la propriété.

Manoir de l'Aumônerie
Manoir de l'Aumônerie
Manoir de l'Aumônerie